Dystopia de Victor-Emmanuel Brett – Inceptio Éditions

Faisant suite à la lecture et donc la chronique d’Utopia, Victor-Emmanuel Brett nous propose de replonger dans cet univers avec le second volume, Dystopia. Nous retrouvons avec joie certains personnages, entre autres, Elias, Tom, Caine, Maya, Elio et nous en découvrons d’autres, Veil, un jeune homme qui va changer de vie et se découvrir au travers de nombreuses péripéties ; Inaya et Talia, deux soeurs si proches, aux caractères opposés ; Liv, une jeune femme dont le chemin ne sera pas sans obstacle ; Kal, un jeune homme ambitieux que l’on découvre attachant sur de nombreux points.

À Elysia, les Omégas semblent être acceptés depuis leur arrivée avec à la tête Barthélémy, mais il se trouve que ce n’est qu’en apparence. La situation reste très tendue, car certains personnages veulent les voir quitter cette cité et des meurtres apparaissent et inquiètent de nombreux personnages de l’histoire.

En parallèle de cette situation, d’autres problèmes s’ajoutent. D’autres cités existent et Maya se plonge dans cette expédition pour en apprendre davantage sur elles.

On voyage donc d’Arystra à Orancia, deux cités découvertes où des problématiques sont soulevées.
À Arystra, une théocratie divisée entre les pauvres et les riches et gouvernée par des fanatiques d’Holon, Veil, issu des Gutters, la partie pauvre de la cité, tente d’aider sa mère et de survivre tant bien que mal. Un événement, bouleversant ses repères, va déclencher ses pouvoirs qui s’apparentent aux Paladins, des êtres considérés exceptionnels utilisant la magie. A partir de cette découverte, sa vie va changer, mais à quel prix ?
À Orancia, le système n’est pas mieux. Des fragilités existent dans le système capitaliste de cité et la PDG de cette dernière, Inaya, va être amenée à signer des accords laissant Talia seule pour gérer cette ville en colère. Colère qui va être compliquée à calmer...

Cependant, l’apparition de failles magiques dans les 3 villes va mener les trois cités à se rassembler pour trouver des réponses, car ces failles deviennent de plus en plus dangereuses pour tout le monde, et ce, sans exception.

Un livre encore une fois, étonnant, complexe et tellement passionnant, Victor-Emmanuel Brett évoque de nombreux sujets et de nombreuses notions et s’attaque tout particulièrement à travers ce second tome à la croyance de manière générale qu’il développe sur énormément d'aspects afin de nous faire réfléchir. Le nombre de pages ne doit vraiment pas freiner votre curiosité, car vous louperez un beau récit et une merveilleuse plume.

Victor-Emmanuel Brett se révèle être un auteur de talent. En effet, il réussit à merveille à nous emporter dans cette dilogie, du début avec Utopia à la fin avec Dystopia.
Un auteur à suivre de près pour ne pas rater ses futurs titres. Une dystopie à découvrir !

Karine BOITEL