La dernière fée de bourbon – Ophélie Bruneau – Le chat Noir

Il est à mes habitudes de dédier mes chroniques à tel ou tel type de personnes, quand je suis tombé nez à nez, ou plutôt nez à page, devant cet ouvrage, je me suis retrouvé très embêté car je ne pouvais le conseiller à personne, ou plutôt en fait à tout le monde. À mon sens c’est là que réside la magie de la plume d’Ophélie Bruneau.

Elle arrive à mêler dans ses écrits toutes les spécificités qui plaisent à un type de personnes spécialisant par ce biais son livre à ce type de personnes. Mais elle ne se limite pas à un genre de personnes. Par exemple vous aimez l’histoire
notamment l’histoire coloniale française ? Il s’agit d’un roman historique. Quoi que, pour être plus précis il s’agit d’une fiction historique mais vous comprendrez pourquoi plus tard. Vous aimez le folklore et la mythologie ? Qu’à cela ne tienne, vous allez trouver des salamandres, des Ondines, des fées, des élémentaires, et tout le folklore romanoceltique. On préférait le fantastique ? Banco, il s’agit d’une uchronie, tout le roman se passe en Réunion, toutes les descriptions géographiques sont tirées de la Réunion. Tous les us et coutumes sont Réunionnais. Mais il ne s’agit pas d’une colonie française mais britannique, il ne s’agit pas de la Réunion mais de l’île Bourbon. Vous préférez
le pulp et l’anarchie ? Ne vous inquiétez pas c’est révolutionnaire au sens propre comme au figuré (vous saurez au travers du deuxième trier si cette île va rester sous domination britannique ou non), et je ne parle pas du style d’écriture.

La base de ce roman est l’existence d’une race animale semi intelligente, semi consciente, et totalement élémentaire. Les Diwas. Et face à ces créatures, les autochtones sont bien embêtés, qu’en faire ? Les massacrer au risque de déséquilibrer la nature ? Les laisser en vie au risque de rentrer en confrontation avec leur religion ? Rien n’est simple
ici…

Avec la dernière Fée de Bourbon, Ophélie signe d’une main de maître son quatrième ouvrage dans une magnifique ambiance à mi-chemin entre le colonialisme et l’époque victorienne. Ouvrez ce livre et laissez-vous entraîner dans ce voyage à travers le temps et l’espace.

PIERRE MARIE SONCARRIEU

Laisser un commentaire