M.O.N.S.T.R.E – Hervé Jubert – Edition Rageot

Pour tous ceux qui aime le fantastique, l’improbable et l’impossible. Ceux qui ont la tête dans les nuages. L’imagination bouillonnante de dragons, de sirènes et autres chimères, ou même ceux qui sont adeptes des jeux vidéo car ces supports ludiques ont le pouvoir de donner corps à nos rêves, cette œuvre est faite pour vous.

Si vous faite parti de ceux qui, dès les corvées quotidiennes terminées, vous vous précipiter sur vos écrans pour jouer, regarder, vous détendre, ou simplement vous évader, alors vous auriez pu être l’un des héros de cette série.

Début du livre : un magna des médias pilote son avion privé en direction de son île privé. (Quand on est riche on ne se refuse rien) Mais la richesse ne protège pas de tout malheureusement. Un orage, un accident, fin de vie pour ce personnage aussi bref qu’intense car c’est cette mort qui mettra en branle toute l’histoire. A la suite de cette mort tragique, c’est son fils qui héritera de toute sa fortune. Milo Tindelli multimilliardaire, 16 ans étudiant à oxford. Avouez qu’il y a mieux comme carte de visite… Archétype de la jeunesse dorée blasée, Milo n’a jamais connue sa mère, morte à sa naissance, et peu connu son père, toujours en déplacement pour faire fructifier sa fortune. Alors
il s’évade dans les jeux et la fiction. Pour ses 15 ans, son père lui offre, comme cadeau d’anniversaire, la création d’un jeu vidéo spécialement pour lui.

Et pas n’importe quel type de jeu vidéo, un MMORPG, acronyme de « Massively Multiplayer Online Role Playing Games » c’est-à-dire, en français, « jeux de rôle massivement multi- joueur ». Vous en connaissez certainement de
nom. Par exemple le plus connu, « World of Warcraft ». Mais celui de notre œuvre s’appel « Chimera », le principe du jeu est de répartir les joueur en deux camps, celui des chasseurs/trafiquants/tueurs de chimères et celui des sauveurs/protecteurs de ces mêmes chimères. (Comprenez, sous le sens chimères, toutes créatures héritées des divers folklores et mythologie.)

Et c’est à ce moment là que vous êtes sensé vous demander pourquoi je vous parle tant de ce jeu et non de l’histoire. Et bien parce que ce jeux est un élément central de toute la série. Attention il n’est pas déterminent dans l’intrigue, mais en est essentiel, c’est un peu la référence sous-jacente auquel ont revient toujours. Et Le principe de ce jeux fait étrangement écho à la question principale de cette série…

Milo passe sa vie sur ce jeu, c’est là qu’il s’est fait ses amis, ses six seuls amis au monde. Ils ont même créé un groupe dans le jeu rien que pour eux sept. Pour pouvoir y jouer et retrouver ses amis en toute tranquillité, Milo a son petit rituel, il va tout les jours dans le même cybercafé pour y jouer loin de ses gardes du corps. Sauf que voila, aujourd’hui est un jour spéciale, ses six amis, qu’il n’a jamais vu dans la réalité, sont ici avec lui à jouer au même jeu dans la même pièce. Comment ce fait-ce ? C’est le début de l’intrigue pleine de rebondissement.

Hervé Jubert n’en est pas à son coup d’essai avec cette série, et cela se sent. Après ses deux trilogies à succès : « L’opéra du Diable » et « blanche », Mr Jubert est à l’aise dans le polar, le thriller. De formation en lettre moderne, il a réussi, en une quinzaine d’année, à devenir un auteur de référence pour la littérature jeunesse. Avec la série
« Monstre », cet auteur de talent allie intrigue et folklore avec brio. Les références aux divers mythes sont légions, bien loin des lieux communs greco-latin.

Le fait qu’il y ait sept tomes n’est pas non plus anodin car cela permet d’avoir un tome par personnage différent. Et nous avons donc sept points de vue différents issue du fait que les protagoniste n’ont pas le même sexe et n’ont pas
été élevés dans la même culture. Vous aurez donc la possibilité de trouver votre alter-ego au sein de cette équipe hétéroclite d’adolescent. Une histoire pleine de suspenses et d’humanisme, la possibilité de se poser la question de savoir comment nous, lecteur, aurions réagit à la place du personnage du moment. La question de savoir si l’être humain est bien la seule créature intelligente, et consciente, descendant du règne animal se pose encore aujourd’hui dans le monde scientifique. Et si l’homme avait plus en commun avec ces chimères que des mythes ? Comment réagiriez-vous lors d’un face à face avec une créature sortie tout droit de l’imaginaire collectif antique ? Un instant
d’évasion et de rêve et la question qui restera en suspend bien après que vous aurez tourné la dernière page :

« Et si tout ceci était réel… ? »

A quand la suite Mr Jubert ?

PIERRE MARIE SONCARRIEU

Laisser un commentaire