Dix petits nègres – Agatha Christie

Dix petits nègres s’en allèrent dîner. L’un d’eux étouffa et il n’en resta plus que Neuf. Neuf petits nègres veillèrent très tard. L’un d’eux oublia de se réveiller et il n’en resta plus que Huit. Huit petits nègres voyagèrent dans le Devon. L’un d’eux voulut y demeurer et il n’en resta plus que Sept.

Sept petits nègres coupèrent du bois avec une hachette. L’un d’eux se coupa en deux et il n’en resta plus que Six.
Six petits nègres jouèrent avec une ruche. Une abeille a piqué l’un d’eux et il n’en resta plus que Cinq.
Cinq petits nègres étudièrent le droit. L’un d’eux devint avocat il n’en resta plus que Quatre. Quatre petits nègres s’en allèrent en mer. Un hareng saur avala l’un d’eux et il n’en resta plus que Trois. Trois petits nègres se promenèrent au zoo. Un gros ours en étouffa un et il n’en resta plus que Deux. Deux petits nègres s’assirent au soleil. L’un d’eux fut grillé et il n’en resta donc plus qu’Un. Un petit nègre se trouva tout seul. Il alla se pendre et il n’en resta plus Aucun.

Voilà une comptine qui va rythmer le séjour de dix invités sur l’île du Nègre. Si j’avais su, même au moyen d’une lecture je n’y serai pas allée. Il faut se dire les choses. Mais ce thriller est à vous rendre fou. Vraiment, il est parfait !! Lisez-le, c’est plus qu’un conseil ! …Non je ne suis pas folle et mes propos se veulent contradictoires parce que l’intrigue est si bien réalisée, la tension si bien créée, que vous allez paniquer et être admiratif des sensations que le style Agatha Christie peut vous faire ressentir.

En quelques mots je vais vous mettre dans le bain. Il s’agit de dix personnes n’ayant en apparence aucun point commun : le juge retraité, le général ultra décoré, la jeune instit’, le play-boy fou du volant, l’aventurier, la vieille fille aigrie, l’exofficier de police, le réputé médecin et un couple de domestique. Un groupe riche et varié, qui n’aura comme seul point commun que leur destin. Un jour, pour interrompre leur quotidien un peu trop serein peut-être ils reçoivent une lettre de Mr Owen les invitant à passer quelques jours tranquilles sur l’île mystérieuse qui fait parler la
presse en ce moment car personne ne sait à qui elle appartient. Alors oui, quand un ami de votre enfance ou un futur employeur vous invite sur l’île qui rend tout le monde jaloux, oui vous réfléchissez mais oui vous êtes curieux et OUI
vous foncez ! Au final c’est seulement quelques jours. Et puis quand il s’agit de vacances ou de gagner de l’argent dans de bonnes conditions on ne crache pas dessus. C’est à partir du dîner que les festivités vont commencer. Déjà petit problème de timing, l’hôte a du s’absenter et a laissé aux domestiques la tâche d’accueillir les huit autres invités. Pendant que chacun sirote avec soin son apéritif, se montant des projets plein la tête pour un séjour des plus agréables, un disque préenregistré passe et accuse un à un les invités d’un crime qu’ils auraient commis. Panique à bord, on rougit par-ci, on se cache sous sa veste par-là, on fait l’ignorant ou on se révolte. Ensuite, un premier mort après avoir avalé de travers. Puis un second après un sommeil un peu trop profond. Tiens, ça fait beaucoup d’un coup là… et ça me rappelle une comptine. Mais heureusement les protagonistes ne sont pas ramollos du ciboulot et ont un semblant de matière grise (exception faite pour le général Macarthur) et comprennent que ces deux morts ne
sont pas que l’œuvre du hasard. Sachant qu’ils sont isolés sur l’île, que personne ne peut y entrer ou en sortir pour le moment… ça veut dire ce que ça veut dire … le meurtrier est parmi nous, dans ses pages que vous défilerez une à une, à une vitesse mimant votre angoisse, votre tension et votre soif de soulagement. Une soif qui je vous rassure ne se dissipera pas… (niark niark niark)! Je vais vous faire un aveu, j’ai découvert pour la première fois le grand univers d’Agatha Christie avec ce thriller… Mieux vaut tard que jamais, mais j’aurais dû commencer plus tôt.

MARIE CHARLOTTE GUILLOU

 

Laisser un commentaire