La Blanche – Serge Dalens Editions du triomphe

« C’est sans danger je t’assure… », « Et tellement agréable, on se sent si bien ! ». Des phrases séduisantes, une voix amicale, réconfortante, l’inconnu chaleureux qui vous accueille à un moment de votre vie où tout vous semble contre vous… et tout bascule. C’est ainsi que Simon, adolescent de dix-ans touche pour la première fois à la drogue. Sa situation familiale est plutôt difficile et les échecs scolaires s’accumulent. Pourtant il sait qu’il pourra toujours compter sur son meilleur ami Vianney. Ainsi, tous deux se réjouissent à l’idée de passer leur été ensemble. Leurs vacances commencent par un camp scout dans un endroit magnifique en Auvergne où ils pourront comme chaque année renforcer leur amitié et faire de ce séjour un moment mémorable. Vous savez, ces vacances où l’on sait qu’il en résultera des souvenirs à n’en plus finir, des souvenirs qui resteront jusqu’à votre plus vieil âge. Quelle joie lorsqu’on se prépare à partir! Seulement, par un concours de circonstances cela va devoir attendre… Les deux garçons se retrouvent finalement dans deux groupes différents et passent alors la semaine séparément. Si pour Vianney cela se fait sans trop de difficultés, Simon s’en trouve contrarié, lui qui nécessitait pour une fois un peu plus d’attention que les autres. Lors d’une exploration, c’est une épreuve formatrice où chacun suit un itinéraire dans une forêt et apprend à se débrouiller seul, il va tomber au mauvais endroit au mauvais moment. Pour lui cette explo va prendre une toute autre tournure: c’est là qu’il tombe sur un groupe de « campeurs » et qu’il va goûter au fruit défendu. Dès le premier joint fumé Simon devient dépendant, et se ferme peu à peu à son ami et sa sœur, inquiets. Il arrive même à être en contact avec Ralph, un « pro » qui va le formater à son tour en dealer, pour payer les dettes qu’il doit lui rembourser. La situation sera quasiment aussi dure pour l’un que pour l’autre. C’est Simon qui physiquement en souffrira le plus. Parce que la drogue, elle vous rend accroc, elle vous prive de toute liberté, elle vous fait vivre dans un monde où peu à peu les blessures s’imprègnent en vous et sont inguérissables. Simon devra se battre et trouver sa réponse à la question qui le hante : « pourquoi vivre ? ». Car ses rêves sont bien plus beaux ; et malgré leur brièveté, lui permettent de goûter à des paradis, interdits à ceux qui refusent de suivre ce chemin. En réalité, conscient de sa déchéance lorsqu’il n’est plus sous les effets de la drogue, le vide de ses yeux reflète la tristesse de son âme : cette petite poudre blanche l’emprisonne. Mais c’est aussi dans l’épreuve que l’on reconnaît la puissance d’une belle amitié et que l’espoir renaît : Vianney, comme il l’a toujours promis, n’abandonnera jamais son meilleur ami. Son parrain également. Ils constitueront de véritables piliers pour son rétablissement avec pour leitmotiv « quand on veut on peut ». Serge Dalens, est le nom de plume du français Yves de Verdilhac. Il nous offre une histoire pleine d’émotion, un cri d’alarme à la fois noté d’avertissement et de confiance et inspiré de faits réels. Touchant et tempéré, ce livre montre également que parents, amis, police, juge et éducateurs spécialisés savent unir leurs efforts pour arracher Simon et Ralf de ce gouffre, grâce à l’amitié dont ces deux jeunes sont encore capables. Edition d’origine Du même auteur : Les voleurs Prince Eric, en six volumes

 MARIE-CHARLOTTE GUILLOU

Laisser un commentaire