« Les Dossiers Secrets de Harry Dickson » tome 3. chez Malpertuis

Il y a quelques temps dans la Tête en l’Ere, Brice Travel fût chroniqué pour ses talentueux dons d’écrivain aux merveilleuses histoires à couper le souffle. Je ne saurai trop vous conseiller de retrouver ces numéros de la Tête en l’Ere et y jeter un œil. Mais attention, de ne pas perdre la tête avec Brice Travel et ses extraordinaires aventures. La préface des « Dossiers Secrets de Harry Dickson » est écrite par Jean-Luc Boutel, un savanturier bien connu qui vient de nous concocter un fascicule de rétro-science-fiction au Carnoplaste : « Sérénade Sélénite ». Une introduction très complète qui vous renseigne sur tout ce qu’il est important de savoir et permettra d’avoir une discussion avec vos parents sur un sujet qui a défié les âges. Pour info Harry Dickson, arrive en France en 1929. Jean Ray, écrivain belge connu de vos parents et grandsparents est chargé de sa traduction. Brice Travel est un écrivain hors pair, aux nombreuses identités. Il trace son chemin dans différents magazines et anthologies, dans la bande dessinée, la SF et même les romans noirs. Grand fan d’Harry Dickson, il se livre maintenant aux pastiches des aventures du Sherlock Holmes américain (comme disent les européens …) On y retrouve Harry Dickson, amoureux de sa vieille pipe, prestigieux détective de l’occulte, de l’étrange, du surnaturel et des phénomènes paranormaux. Il est accompagné de son alter ego Tom Wills, assistant plein de charme .Ils ne craignent pas la bagarre, manient les armes et n’ont peur de rien. N’oublions pas Mrs Crown, la bonne et brave gouvernante du 221b Baker Street. « Les Dossiers Secrets de Harry Dickson » tome 3. Deux nouvelles aventures « Le Gouffre des Ombres » suivi de « Le Jardin des Mandragores » chez Malpertuis « Le gouffre des ombres » se déroule dans un petit village au bord de la Mer du Nord. Tout y parait tranquille. Le vieux Jasper Huggins, pêcheur qui avait tant de fois moissonné la mer du Nord pour nourrir ses compatriotes, jouit maintenant de son pauvre cottage et de son jardinet, une bouteille de Brandy à ses pieds, installé dans son vieux fauteuil avec un bon bouquin. La vie était des plus paisibles. Et des choses étranges arrivent : le jardin s’ouvre engloutissant légumes et le pauvre pêcheur à la retraite. Harry Dickson et son élève Tom Will sont venus prendre pension à l’auberge des « Bons Pêcheurs » afin de lever le voile sur une série de massacres alors qu’un assassin à la hache surnommé « Black rat » est venu se réfugier dans la région. Intrigués par les mystères de la Lande et ses profondeurs souterraines, nos deux compères vont enquêter sur ces deux énigmes en parallèle, au péril de leurs vies. Que se passe t-il dans les entrailles de cette terre ? Pourquoi Black Rat est-il venu se cacher dans ce village ? Qui est-il vraiment ? On se trouve plongé dans un milieu sombre et très intriguant, gluant même. Et pourquoi pas une pieuvre géante et un serial killer psychopathe ? « Le jardin des mandragores ». Où nous faisons la connaissance de Nini Carabosse, pauvre femme que la vie n’a pas gâtée qui vit maintenant dans les égouts de Londres et doit affronter la puanteur et les rats. Mais elle se sent libre et rêve de trouver l’objet rare en arpentant les dessous des beaux quartiers. La chose se produit enfin, l’entrainant dans une mort atroce. Dans les quartiers de Londres, de nombreux cambriolages meurtriers ont lieu. De la mandragore est trouvée sur les lieux des crimes. Harry Dickson va-t-il pouvoir résoudre cette énigme ? Tom Wills a disparu suite à une rencontre avec une amie d’enfance. Les deux enquêtes vont-elles se croiser ? Mais qu’est-ce la Mandragore ? Par qui est-elle gardée ou cultivée et pourquoi ? Un conseil à ne pas oublier si vous aimez les plantes rares males ou femelles. Cette plante a été le plus objet de superstitions et a été couramment utilisée en sorcellerie. Les fortes vertus magiques attachées à cette plante lui prêtaient le pouvoir de faire naitre l’amour, guérir la stérilité, multiplier l’argent. Ah l’argent !!! Et bien moi je vous le dis : fuyez vite sans vous retourner et bouchez vous les oreilles … Deux nouvelles, fluides et captivantes dans une atmosphère mystérieuse où l’on ne s’ennuie jamais, un flambeau repris avec talent. Brice Tarvel s’est approprié le personnage en 2009 et a déjà écrit trois tomes des « Dossiers Secrets de Harry Dickson ». A quand le quatrième ?

POEME

Laisser un commentaire