La croisade noire du Jedi Fou – Timothy Zahn – Editions Fleuve Noir

Chers amis et chères amies, je vous retrouve pour achever de vous parler d’un livre qui me tient vraiment à cœur, enfin plusieurs livres en fait. Ils sont trois si vous voulez tout savoir. J’avais commencé par le commencement (une bonne idée, pas vrai ?) avec l’héritier de l’empire. Le premier volet de la Croisade Noire du Jedi Fou. Socle de notre défunt Univers Etendu que nous devons a Timothy Zahn. J’attaque ici les deux derniers tomes : la bataille des Jedi et l’ultime commandement.

La bataille des Jedi
Le Grand Amiral Thrawn cherche toujours le moyen de vaincre la Nouvelle République et de mettre hors d’état de nuire ceux qui lui barre la route : Luke Skywalker, Leia Organa Solo et Han Solo pour ne citer que les plus importants. Ceux-ci sont rejoints par des contrebandiers et de vieux adversaires de l’Empire. Alors que les uns et les autres fourbissent leurs armes, une rumeur se répand, une rumeur qui se résume à un simple nom. Un nom maudit. Un nom qui lance nos protagonistes dans une course contre la montre car cette réapparition pourrait bien faire pencher la balance définitivement pour un camp plutôt que pour un autre. Ce nom ? La Flotte Katana…

L’ultime commandement
Le Grand Amiral Thrawn est en train de triompher. Grâce à ses talents de stratège, aux cuirassés de la Flotte Katana et aux cylindres spaarti (si vous ne savait pas ce que c’est, veuillez cesser votre lecture et allez donc lire le premier
tome de cette trilogie) il dispose d’une puissance inégalée depuis la chute de l’Empire. Les systèmes tombent les uns après les autres et les Républicains ne peuvent que reculer avec de lourdes pertes, Coruscant elle-même est menacée… Il reste cependant un espoir, localiser la planète où se trouve les cylindres spaarti et les détruire. Cependant ces derniers sont sous bonne garde, et quelqu’un d’autre les convoite pour devenir le maître de la galaxie, un jedi Fou…

Ces deux tomes sont à l’image du premier : excellent ! Zahn nous tient en haleine du début à la fin grâce à de multiples rebondissements, les efforts de nos héros prennent littéralement vie sous sa plume (ou sa machine à écrire…) et nous ravissent l’esprit en imaginant ces mondes et ces batailles. Les actions s’enchainent avec un rythme
haletant nous faisant découvrir les points de vue des différents protagonistes et permettant d’éclairer l’action sous différents angles, une même action n’étant pas perçue de la même façon par tout le monde (on est pas dans un film les cocos). Encore une fois mention spéciale pour Thrawn, personnage ô combien mystérieux et complexe et du coup
fascinant. Amateur d’art et stratège génial, pouvant se montrer généreux et cruel. Rien que pour lui vous devez lire ces livres. Allez les amis et les amies, à bientôt et que la Lecture soit avec vous.

MARTIN NUVILLE

Laisser un commentaire