LES FICELLES DU CRIME – Nathalie Charles / Editions Rageot

On nous baratine avec la nouvelle année et les nouvelles résolutions à prendre mais là j’en ai une bonne à vous proposer ! Et si ça commençait par se mettre ou se remettre un peu à la lecture ? Si si c’est super sympa ça! On se motive on ouvre un bouquin ! Installez-vous tranquilum dans un bon canap’ près d’un feu, quelques chocolats à portés de main et c’est parti ! Pour ce mois-ci on attaque « Les ficelles du Crime » de Nathalie Charles. Comme Louise, notre héroïne, vous avez du profiter des fêtes de Noël, vous balader les soirs d’hivers, slalomer entre les cabanes du marché de Noël et faire du lèche-vitrine aux boutiques. Ah que de bons souvenirs…mais pas pour tout le monde. Louise un soir, en rentrant des cours avait voulu s’attarder un peu par curiosité et pour ravir ses yeux en contemplant les vitrines de Noël et leurs impressionnants automates qui déclinent les contes et vous emmènent dans leur monde. Et bien Jackpot ! Imaginez-vous tomber nez à nez avec la belle au bois dormant en vitrine, en chair et en os… Bon là je présente Disneyland mais ce n’est hélas pas le sujet aujourd’hui. Si je vous dis que c’est son cadavre que Louise à découvert, gisant dans la vitrine ? La magie de Noël peut redonner vie à tous vos rêves mais gare à ce que personne ne vienne vous les détruire. A la rigueur, si les choses s’arrêtaient là je serai en train de vous parler d’un « petit polar mignonnet » associant Noël, Walt Disney et un petit drame pour faire l’affaire. Mais non là c’est pire ! Quelques jours passent et c’est à la maison du petit Poucet d’accueillir un nouveau cadavre. C’est la commissaire Florence Davant qui est chargée de mener l’enquête avec son collègue, l’inspecteur Michel Garrigue, un ami de jeunesse fraîchement de retour en ville. Et tout ce que je peux vous dire c’est qu’ils ne sont pas au bout de leur peine. D’ailleurs un fait quelque peu étrange est que chaque victime se ressemblent ; jolies jeunes femmes à la crinière brune … Ce qui, étrangement encore, n’est pas sans rappeler les modèles de Louise et de la commissaire… . Ah il faut toujours que les choses se compliquent, mais ça ne serait pas « drôle » sinon ! Alors quand cela cessera-t-il ? Jusqu’où l’assassin est-il prêt à aller ? Et quand allons-nous pouvoir souffler et passer les fêtes au calme? Autant de questions pour un thriller bien ficelé (je pèse mes mots !) qui joue avec les nerfs des héros comme avec ceux des lecteurs ; vous n’en ressortirez pas indemne. Les victimes ne sont que des marionnettes dont seul le meurtrier est maître des ficelles. Ce que vous tiendrez entre les mains, pour ceux qui oseront s’aventurer dans cette histoire, se lira sans compter ; les pages défilant si rapidement que vous en resterez sur votre fin. En cette période où l’on offre et veut faire plaisir, sûr vous ferez de votre enfant un heureux. Remercions la plume de Nathalie Charles. Cet auteur français qui dès petite semble destinée à la littérature. Études de lettres classiques en poche, elle parvient à mêler une vie de chanteuse dans un groupe et de professeure agrégée de lettres. En 1999 elle publie son premier roman et continuera en puisant son inspiration dans les policiers et les aventures de ses enfants. Espérons pour eux que leurs quotidien soit plus serein !

 MARIE-CHARLOTTE GUILLOU

Laisser un commentaire