Le mystère de la chambre jaune. Gaston Leroux

Je vais être honnête avec vous, et commencer en vous prévenant que si vous êtes de nature impatiente, à ne pas aimer le suspense et à vous remuer les méninges… ce livre n’est pas fait pour vous. Maintenant, si vous continuez à lire ce texte, c’est que vous avez fait ce choix et que vous en assumerez pleinement les conséquences … . Les conditions étant posées je peux vous expliquer en quelques lignes la situation ; il n’y a pas de raison qu’elle m’ait tracassé et pas vous ! Alors imaginer un soir une petite chambre carrée, jaune, avec une seule fenêtre. Ce soir-là, les volets de cette unique fenêtre sont fermés de l’intérieur, et ne peuvent s’ouvrir de l’extérieur. Il en est exactement de même pour la porte de la chambre. Donc personne ne peut rentrer ni sortir de la chambre ni par la porte, ni par la fenêtre. Seule Mlle Stangerson, son occupante, détient la clé libérant le cadenas. Que les choses soient bien claires, il n’existe aucune autre entrée ou sortie, que ce soit dans le mur, le sol ou le plafond… Maintenant, pensez que Mlle Stangerson, après être entrée dans sa chambre sur les coups de onze heures du soir pour se coucher ; se soit faite agressée. Nous sommes d’accord : in-concevable ! Hélas c’est ici que réside tout le problème de cette histoire : c’est que SI, elle s’est faite violemment agressée. Alors, qui a tenté de tuer Mlle Stangerson ? Comment l’assassin est-il entré ? Et surtout comment et par où a-t-il pu s’enfuir de la chambre, alors que plusieurs personnes s’y sont précipitées en entendant des cris? Il est peut-être bon de savoir que Mlle Stangerson a la trentaine et vit depuis toujours avec son père. Cela fait de nombreuses années à présent qu’ils travaillent en collaboration sur d’importantes recherches scientifiques. Cependant cette charmante demoiselle a récemment annoncé son mariage avec Mr Darzac, qui lui faisait désespérément la cour depuis quinze ans. Manque de bol, elle se fait agresser peu après cette heureuse nouvelle… (Pauvre Robert!). Pour cette enquête, c’est le jeune reporter de 17 ans, Joseph Joséphin, répondant aussi au doux surnom de Rouletabille, qui en raisonnant par « le bon bout de la raison », trouvera la solution de ce très prenant problème. (Je vous précise qu’il n’a eu recours à aucune magie dans cette résolution, ce livre relève du pur réalisme.). Au cours de ses recherches Rouletabille se rendra aussi compte que le meurtre n’était pas le seul mobile l’assassin ; les projets scientifiques de Stangerson ont disparu réputé inspecteur Frédérique Larsan pose tous ses soupçons sur Robert Darzac Robert !!), Rouletabille ne semble que très peu convaincu et va s’orienter vers une toute autre piste, qui vous réservera bien des surprises Mais vous saurez vous prendre d’affection pour ce jeune reporter, que l’on peut placer aux côtés du grand Sherlock Holmes. enquête, égarez-vous certitude qu’elles sauront vous faire douter réalisme de la situation (bien que je vous rappelle qu’il est bel et bien là), frissonner ! Si à présent vous voulez avoir votre réponse et retrouver un esprit serein je vous cons vivement de lire ce livre offre un moment palpitant jusqu’au bout et où vous trouverez un dénouement original à vous en faire frémir. même donner suite à vos émotions en découvrant ensuite Le Parfum de la dame en noir reprendra une bonne partie de ce lot de personnages et dévoilera d’autres faits paraissant tout aussi surnaturels mais finalement toujours explicables par « le bon bout de la raison MARIE avril / Mi-juin 2013 – Page 7 sur 12 urtre n’était pas le seul mobile de ; les projets scientifiques de Mr angerson ont disparu. Alors que le célèbre et réputé inspecteur Frédérique Larsan pose tous ses soupçons sur Robert Darzac (mais Pauvre , Rouletabille ne semble que très peu ienter vers une toute autre vous réservera bien des surprises ! Mais vous saurez vous prendre d’affection pour ce que l’on peut placer aux côtés du grand Sherlock Holmes. En participant à cette dans ces pages avec la certitude qu’elles sauront vous faire douter du réalisme de la situation (bien que je vous rappelle qu’il est bel et bien là), et vous feront même Si à présent vous voulez avoir votre réponse et retrouver un esprit serein je vous conseille vivement de lire ce livre. Gaston Leroux vous palpitant où le suspens réside jusqu’au bout et où vous trouverez un dénouement original à vous en faire frémir. Vous pourrez suite à vos émotions en découvrant um de la dame en noir, qui reprendra une bonne partie de ce lot de et dévoilera d’autres faits paraissant tout aussi surnaturels mais finalement toujours le bon bout de la raison » !

MARIE-CHARLOTTE GUILLOU

Laisser un commentaire