Everlasting de Juliette PIERCE – Inceptio Editions

L’amour est en crise… La solution ? Le logiciel Soulmates !

Bon, j’admets que ne savais pas trop à quoi m’attendre en entamant la lecture d’Everlasting. A vrai dire, je pensais découvrir une histoire romantique bateau et cul-cul la praline… Et bien ce roman est bien plus que cela ! Ne vous inquiétez pas, il vaut vraiment le coup d’être lu… sinon je ne prendrai pas la peine d’en faire toute une chronique !

Pour son premier roman, Juliette Pierce plonge le lecteur dans un monde dystopique qui va au plus mal et pour cause : le taux de natalité est en baisse voire quasi inexistant. C’est dans ce contexte social que le gouvernement a mis en place un logiciel apte à lier deux personnes entre elles : les âmes sœurs ! Globalement, le but de cet algorithme est de rebooster l’amour et ainsi augmenter le nombre de naissances. C’est une idée comme une autre…Et pourtant…

C’est ainsi que nous suivons l’héroïne de ce récit, As, jeune femme indépendante qui, je ne vous le cache pas, possède un sacré tempérament. Au début de l’intrigue, on découvre un personnage qui se laisse aller et pour cause, elle a perdu son emploi. Pour quelle raison ? Et bien parce qu’As n’est pas casée, elle ne possède pas d’âme sœur ! En effet, notre héroïne fait partie d’une minorité de la population qui ne répond pas au logiciel. Soulmates ne lui trouve aucune correspondance et dans une société où l’âme sœur est essentielle et, où celle-ci est un passeport pour avoir une vie sociale stable et bien rangée, il est primordial voire nécessaire de trouver sa moitié. As se retrouve donc dans une société qui veut lui faire croire qu’elle ne vaut rien sans compagnon. Ridicule n’est-ce pas ? Difficile de croire qu’être célibataire puisse être un frein dans notre vie sociale ! Et pourtant c’est la réalité d’As.

Elle n’a donc pas d’autre choix que d’accepter de participer à une expérience de la mise à jour de Soulmates. La jeune femme va se retrouver au cœur du système accompagnée d’Ellis et de Nora, ses compagnons de galère. Mais tout ne se passe pas comme prévu et pour le découvrir, il vous suffira juste d’entrer en correspondance avec ce premier roman pour en découvrir la complexité de son algorithme !

Une pression sociale de l’amour.

Ce roman m’a captivée par son rythme effréné, haletant et pour son écriture très fluide et d’une justesse remarquable qui permet d’explorer les méandres des sentiments humains et tout particulièrement le vaste sentiment de l’amour sous toute ses formes. Juliette Pierce nous propose une réelle réflexion sur la place de l’amour. Elle parvient à construire une société où la dictature des sentiments se fait reine et nous immerge dans un monde où l’amour n’est plus qu’un simple produit de consommation. Mais peut-on vraiment contrôler voire acheter ce sentiment terriblement humain ? Peut-on affirmer que l’amour soit une science exacte ? Et surtout, pouvons-nous juste le réduire à cela ?

J’ai vraiment pris du plaisir à me plonger dans ce monde futuriste et je n’ai pas réussi à décrocher une seconde de ma lecture car j’attendais avec impatience le dénouement et je peux vous assurer qu’il en vaut le coup ! J’étais réellement sur le … C’est d’ailleurs ce que j’ai vraiment adoré, une fin déroutante qui vous en met plein la vue ! Déroutante ? Oui et c’est rien de le dire. L’auteure crée un effet de surprise intense et propose une fin catégorique qui pousse réellement le lecteur dans sa réflexion.
C’est ce que j’ai apprécié dans ce récit, c’est que l’auteure aborde le sujet inépuisable de l’amour mais sous un angle très intéressant et ouvre au débat. Débat auquel je vous invite mais pour cela, il serait temps pour vous de rentrer dans le monde d’Everlasting.

Rose Meyer

Laisser un commentaire